institut-hongrois-1200-b.jpg

Présentation

L’AAIH reste fidèle aux objectifs qu’elle s’était fixés à sa création en 1992 :

  • Soutenir l’action de l’Institut hongrois de Paris

  • Promouvoir la culture hongroise en France

  • Développer les relations culturelles entre la France et la Hongrie
     

L' Association des Amis de l'Institut Hongrois de Paris - AAIH - est une organisation de droit français, indépendante de toute autre institution, neutre au plan politique et respectant le pluralisme des idées, fondée en 1992 afin de soutenir et accompagner l’action de l’Institut hongrois dans la phase politique et culturelle nouvelle qui s'ouvrait alors pour la Hongrie. 

L'objectif est toujours de promouvoir la culture hongroise en France et de développer les relations culturelles et intellectuelles entre la France et la Hongrie, quels que soient les contextes politiques, tant en France qu'en Hongrie.
L'AAIH est à l'origine de la création en 2004 du Prix  Hungarica qui récompense le meilleur travail de recherche universitaire, publié ou non, dans les domaines des Lettres, des Arts, de l'Économie, du Droit ou des Sciences sociales et humaines sur la Hongrie et son environnement européen. 

L'AAIH organise seule ou en lien avec l'Institut Hongrois ou d'autres partenaires des conférences, tables-rondes et événements artistiques et musicaux qui permettent à tous ceux qui sont intéressés par la Hongrie et l'Europe centrale de partager leurs idées et leurs passions dans un cadre convivial et amical.

L'association ne vit que par les cotisations de ses membres et par le mécénat d'entreprise (Mazars Hongrie) qui finance le Prix Hungarica.

Mots d'adieux de René Roudaut à François Nicoullaud


C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de François Nicoullaud qui a présidé l'Association des Amis de l'Institut Hongrois de 2008 à 2017.
Diplomate de talent, d'une grande culture et d'une profonde humanité, il a marqué tous ceux qui l'ont rencontré, aux plans professionnel et personnel. 
Ambassadeur de France en Hongrie de 1993 à 1997 il avait accompagné avec passion et lucidité le processus de démocratisation de la Hongrie dont il a continué à suivre les évolutions en prenant la suite de l'ancien Premier Ministre Raymond Barre à la présidence de l'AAIH.
Nous garderons de lui le souvenir d'un ami de la Hongrie, de sa langue et de sa culture, soucieux d'en comprendre l'histoire et les aspirations. Son empathie et ses éclairages exigeants continueront à nous inspirer.


René Roudaut, président de l'AAIH,